Now Reading: The Smile – Dans la continuité de Radiohead

Loading
svg
Open

The Smile – Dans la continuité de Radiohead

19 juillet 20234 min read

Six ans après A Moon Shaped Pool, Thom Yorke et Jonny Greenwood, rejoints par Tom Skinner, le batteur jazz de Sons of Kemet, reviennent pour le premier disque d’un projet initié pendant la période Covid.

À la première écoute, on pourrait confondre le premier album de The Smile, A Light for Attracting Attention, avec un album de Radiohead. Ce n’est pas surprenant étant donné que deux des trois membres de ce projet parallèle sont Thom Yorke et Jonny Greenwood (membres de Radiohead). Conçu pendant la pandémie du COVID-19 comme un moyen pour Yorke et Greenwood de jammer, The Smile inclut également le batteur Tom Skinner du groupe de jazz moderne Sons of Kemet, qui revigore l’album avec ses appuis marqués et ses signatures rythmiques inhabituelles. Accompagnés par l’entourage de Greenwood dont des membres du London Contemporary Orchestra et des artistes de jazz proches de Skinner, le trio s’appuie ici sur ses tendances progressistes et psychédéliques, qui sonnent comme une version élargie et déroutante du groupe principal de Yorke et Greenwood.

Comme un air de famille

Le style et l’univers propre à Radiohead (anxiété, effroi, angoisse et tension) est présent sur ce disque, Yorke livrant des interprétations passionnées et des paroles entêtantes sur tous les morceaux. A light for attracting attention, contient certains des morceaux les plus agressifs qu’il ait produits depuis de nombreuses années, notamment avec l’explosif You Will Never Work in Television Again, soutenu par des cuivres, et l’entraînant We Don’t Know What Tomorrow Brings, aux accents de synthétiseur. Pendant ce temps, le groove de The Opposite et l’agitation de Thin Thing montrent bien l’alchimie du trio, la batterie de Skinner atteignant des niveaux qui font trembler la tête, tandis que la guitare de Greenwood et le falsetto détaché de Yorke poussent les morceaux vers des sommets envoûtants.

L’album est aussi équilibré par des morceaux plus atmosphériques et hypnotiques tels que The Same, Panavision ou Speech Bubbles, et des passages cinématiques tels que Waving a White Flag. Les fans de Radiohead, peu importe l’époque, y trouveront leur compte, mais pour les plus inconditionnels, A Light for Attracting Attention surpasse The Eraser en tant que spin-off du groupe et se situe quelque part entre A Moon Shaped Pool et King of Limbs en termes d’ampleur et d’ambition. Cet album est plus que satisfaisant avec un ensemble de titres cohérents, et peut facilement se hisser au rang de n’importe quelle sortie de la dernière période de Radiohead.

L’album en vinyle : https://www.amazon.fr/Light-Attracting-Attention-Smile/dp/B09XX899VW/ref=tmm_vnl_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1683119632&sr=8-1

#TheSmile #Eargasm #Musique #Rock #Psychédélique #Alightforattractingattention #Radiohead #ThomYorke #JohnnyGreenwood #NigelGodrich #TomSkinner #PremierAlbum #Album #Confinement #Covid #Amoonshapedpool #Kingoflimbs #rockalternatif #Psychedelicrock #Covidmusic

Tagged In:#MUSICIENS,
Loading
svg