Now Reading: Expo : L’art dans la nature, l’extravagant parcours lumineux de Dali, à Paris du 16 nov. 2023 au 21 Janv. 2024

Loading
svg
Open

Expo : L’art dans la nature, l’extravagant parcours lumineux de Dali, à Paris du 16 nov. 2023 au 21 Janv. 2024

2 décembre 20239 min read

Une expérience lumineuse innovante s’offre à vous, où art et technologie se rencontrent. Laissez-vous transportez dans l’univers surréaliste le temps d’une promenade nocturne, novatrice et sensorielle à travers les œuvres du célèbre artiste espagnol. C’est une occasion unique pour admirer les sculptures de ce génie artistique, combinées à un spectacle lumineux et interactif qui a déjà été apprécié par plus de 1 500 000 spectateurs.


Cette aventure lumineuse débute par l’élément le plus emblématique de l’œuvre de Dalí : Danse du temps. L’artiste était obsédé par la notion de temps et a utilisé l’image de cette horloge dans plusieurs de ses œuvres. Le temps se déroule pour lui au rythme d’une danse perpétuelle qui s’accélère, se ralentit, s’étire et se liquéfie. Parmi un joli nombre d’œuvres, le chemin des Fourmis oniriques, motif récurrent de l’œuvre du peintre, donne suite à l’ouverture. En plus d’être un élément inattendu, la présence de ces insectes dans ses œuvres symbolise la persévérance au travail, l’influence de la théorie freudienne et son obsession pour le détail.

Les fourmis oniriques

Le visiteur pourra poursuivre l’aventure et aller à la rencontre de quatre sculptures originales dont Alice au pays des merveilles de 1977. Elle représente l’innocence et la naïveté d’Alice, suscité du livre de Lewis Carroll, une œuvre qui fascinait Dalí. Apparaissant comme figée dans l’air, la silhouette de la jeune fille sautant à la corde avec des roses dans ses mains et ses cheveux, symbolise la beauté féminine et la jeunesse éternelle. La béquille symbolise la stabilité, lui apportant un soutien émotionnel, agissant comme un lien avec la réalité ; avec Licorne de 1977 l’artiste fait un éloge à Gala, son épouse. Le cœur qui apparait en creux est percé par la corne d’une licorne, symbole de pureté et de perfection. L’artiste, à de nombreuses reprises, a représenté Gala chevauchant une licorne et l’association des deux incarnent son amour inconditionnel pour son épouse, source d’inspiration récurrente dans son œuvre.

En passant par L’éléphant triomphant, qui est l’un des symboles phare de l’œuvre de l’artiste, on pourra observer l’idée du subconscient par la représentation de l’ange qui s’élève sur le dos de l’éléphant et qui guide l’être humain tout au long de sa vie. Puis, vient La Venus spatiale, de 1977. Elle nous donne une vision de la beauté que Dalí représente sous la forme classique d’un buste

féminin mais auquel il ajoute quatre images de son répertoire surréaliste. En effet, on retrouve l’horloge qui ici rappelle le caractère éphémère de la beauté physique, opposée à celle de l’art, intemporelle et éternelle, les fourmis symbolisent la mortalité humaine, tandis que l’œuf qui fait le lien entre les deux parties du corps, représente la vie, le renouveau et le futur. L’œuf est l’un des motifs favoris de Dalí en raison de la dualité de son extérieur dur et de son intérieur mou. Souvent présents dans des œuvres comme La Vénus Spatiale, ils représentent la vie, le renouveau et l’avenir. A travers ce parcours : L’Art dans la nature, nous avons souhaité représenter ces œufs à travers des sculptures lumineuses interactives qui associent nature et technologie.

L’éléphant triomphant


En poursuivant, s’ouvre Le chemin des escargots, qui laisse un spectateur émerveillé, ils sont un motif récurrent dans l’œuvre de Salvador Dalí et symbolisent la fragilité et le passage du temps. Ils peuvent également représenter l’obsession de l’artiste pour la sexualité et la psychologie humaine. Leur présence dans ses œuvres reflète son intérêt pour l’exploration du surréel et du subconscient.

De même, l’œuvre L’escargot et l’ange, nous montre à nouveau ce gastéropode qui est une source inépuisable d’inspiration dans l’œuvre de Dalí et que l’on retrouve dans cette sculpture de 1977. Ici, il se retrouve doté d’ailes et semble propulsé sur les flots, détournement classique de l’esthétique surréaliste. L’ange qui se pose délicatement sur son dos fait office de messager entre le monde réel et l’imaginaire.

L’escargot et l’ange

La trajectoire se profile vers l’installation Saint Georges et le dragon, le surréaliste transforme l’iconographie traditionnelle de la légende de Saint Georges en une œuvre symbolique et interprétative. Le saint, vêtu d’une étincelante armure dorée, est représenté en train d’infliger le coup fatal au dragon et de sauver la vie de la princesse de Séléné. Cette sculpture originale de 1977 se concentre sur la dualité entre la vie et la mort, le bien et le mal.

L’exposition se prolonge où d’autre œuvres sont exposées et l’on pourra s’arrêter sur deux volets de Le rêve de l’horloge, danse du temps où d’une part, le peintre surréaliste créé ses célèbres horloges pour remettre en question la perception traditionnelle du temps, en créant une distorsion du temps et de la réalité, celles-ci sont emblématiques du travail de l’artiste et de sa démarche surréaliste, puis, où d’autre part, vous sont donnés à voir des sculptures d’horloges qui fondent et vous donnent la sensation que le temps est déformé, un rappel de la fascination de Dalí pour le temps qui passe et une réflexion sur l’aspect illusoire de l’existence.

Le rêve de l’horloge, danse du temps II

Avant de finir, un défilé d’éléphants lumineux, symbole d’avenir pour l’artiste, nous accompagne jusqu’à la dernière partie de la visite. Ces éléphants défient les lois de la nature en se déplaçant avec grâce et sans effort. À leur image, vous êtes invité à achever ce parcours avec une agréable sensation de lévitation. Votre visite dans le monde surréaliste et spectaculaire de Dalí abouti à une projection lumineuse qui rend hommage à la collaboration de l’artiste avec Alfred Hitchcock dans le film Spellbound de 1945. C’est ainsi que ce parcours enchanteur se termine, en immersion dans un rêve dalinien surréaliste et onirique.

Les éléphants lumineux


Infos pratiques :

Adresse : 211 avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS

Jours et horaires d’ouverture : Lundi au jeudi de 17h à 22h, Vendredi et samedi de 17h00 à 22h30, Dimanche de 17h à 22h

Tarifs : Adulte 20 euros, enfants 15 euros


#PSYCHEDELIQUE #SURREALISME #INSTALLATION #ARTSURREALISTE #ART #SCULPTURE #IMMERSION #SALVADORDALI #VILETTE

Tagged In:#art, #ARTISTES,
Loading
svg